120812-La Figalie-Ballade-0237

Ce chemin si long, serpentant à flan de colline, où me mène t’il ?

Ce chemin si long, traçant toute une vie, où m’emmène t’il ?

Ce chemin si long, lacéré des traces de pas sage, d’où vient il ?

Ce chemin si long, trop souvent emprunté seul, où va t’il ?

Ce chemin si long, où tout au bout la nuit attend !

Ce chemin si long, où tout au bout la nuit m’attend …