Son ombre si belle
plane sur Cybèle.
Au son de la contrebasse
nos cœurs s’enlacent.
Nos corps s’enivrent
de ses cordes qui vibrent.